Le chauffage à l’énergie bois

Le dérèglement climatique est aujourd’hui un fait établi. La prise de conscience de la nécessité de créer un équilibre entre l’homme et son environnement et la contradiction entre croissance mondiale et ressources naturelles non épuisables, ont conduit à une politique de développement durable. Les énergies renouvelables sont une alternative qui contribue à répondre aux besoins croissants sans épuiser les ressources fossiles et sans détériorer de façon irréversible l’environnement.
L’énergie solaire est la solution économique, écologique et performante pour produire de l’énergie propre et gratuite

Le bois énergie est un type de bioénergie utilisant la biomasse constituée par le bois. Il s’agit essentiellement de l’utilisation du bois en tant que combustible, et dans une moindre mesure en tant que source de combustible. L’utilisation du bois comme source d’énergie peut être considérée comme renouvelable et participant pleinement au développement durable que si les rejets émis sont faibles et maîtrisés. À l’heure actuelle, toutes les installations satisfont aux normes de rejets en vigueur, des normes de rejets plus sévères voient à présent le jour, particulièrement en termes d’émissions de poussières et de monoxyde de carbone.
Au même titre que le solaire et l’éolien, le bois énergie est une énergie renouvelable à part entière, le gisement prélevé annuellement restant inférieur au taux de renouvellement naturel. De plus, les nouvelles technologies de chauffage automatique au bois énergie présentent des niveaux de rendement excellents. La combustion du bois n’émet pas plus de gaz à effet de serre que sa décomposition naturelle en forêt.
Le « bois de feu » se présente sous quatre formes essentielles :

  • Les bûches
  • Les granulés de bois ou pellets
  • Les briques de bois reconstituées
  • Les plaquettes forestières

Le bois énergie est la première énergie renouvelable en France : 10 200 ktep produits en 2012, contre 4 900 ktep pour l’énergie hydraulique, 1 300 ktep éoliens et 450 ktep solaires (thermique et photovoltaïque).

Il existe plusieurs types de chauffage au bois:

  • les appareils individuels : Les poêles à bûches, foyers fermés, inserts ou cuisinières à bois sont des appareils ayant un excellent rapport investissement/service rendu. Ils se déclinent aujourd’hui dans une multitude de modèles différents utilisant divers matériaux, acier, fonte, stéatite… etc…Les rendements peuvent varier de 40 à 80% en fonction d’un grand nombre de paramètres (conception de l’appareil, utilisation, humidité du bois etc…)
  • le poêle à inertie ou dit de masse : Le poêle à inertie, poêle de masse, poêle à accumulation ou « Kacheloffen » vient des régions froides du nord de l’Europe et de Sibérie.Il a l’apparence d’un foyer fermé, encastré dans plusieurs centaines de kilogrammes de matériaux réfractaires. Certains poêles de masse peuvent peser plusieurs tonnes. Le principe est relativement simple, on charge le foyer au maximum pour y faire une grosse flambée, la récupération de chaleur est optimisée et se fait dans la masse de l’appareil. Enfin la chaleur est restituée par rayonnement. Selon le poids du poêle et la température extérieure, une flambée suffit pour 12 à 24 heures.
  • le poêle à granule : D’apparence similaire à ses ancêtres à bûches, le poêle à granulés est équipé d’une régulation électronique qui assure constamment la maîtrise du ratio air/combustible dans le foyer. Ainsi ce type d’appareil obtient des rendements supérieurs à 90% sans aucune intervention manuelle. L’allumage, l’arrêt et la régulation sont entièrement automatisés. L’appareil s’allume et s’arrête en appuyant sur un bouton, on définit ensuite la température désirée. Il est également possible de le programmer. Ces poêles sont équipés d’un réservoir qui alimente en combustible le foyer via une vis sans fin. Ce réservoir de 20 à 40 litres assure une autonomie d’une à deux journées en période très froide. Des ventilateurs soufflent l’air chaud dans l’espace à chauffer. Il existe également des versions « bouilleur » assurant la préparation d’eau chaude sanitaire et/ou le chauffage via un réseau de radiateurs.
  • les chaudières : Les chaudières à bûches ont fait des progrès énormes ces dernières années. Avec l’arrivée de l’électronique d’une part, et d’une meilleur connaissance de la combustion du bois d’autre part. On atteint aujourd’hui des rendements proches de 80%.L’installation d’un système d’hydro-accumulation ou « ballon de stockage » permet d’obtenir des rendements optimums, et un confort d’utilisation proche de l’automatisation avec 24h d’autonomie en moyenne pour un chargement.

A noter que certains constructeurs de chaudières n’accordent pas la garantie en l’absence de ballon de stockage.
Sur le principe, une chaudière à granulés présente de nombreuses similitudes avec une chaudière plaquettes. Globalement, par rapport à une chaudière plaquettes, une chaudière à granulés est plus adaptée à l’habitat individuel et aux bâtiments à très faible consommation. De par la forte contenance énergétique du granulé, ces systèmes permettent la mise en place de silos plus petits et donc une meilleure intégration en milieu urbain ou même en milieu rural lorsque la place disponible vient à manquer.

Quelles technologies choisient pour éviter de produire trop de poussières ? Source : Institut des bioénergies (ITEBE) 2008
Catégorie

Conditions « Si et seulement si »
Cheminées à foyer ouvert

Petits poêles à convection anciens

Inserts et cheminées à foyer fermé

Foyer à post combustion
Combustible sec
Cuisinières à bois

Foyer à post combustion ou combustion inversée
Combustible sec
Chaudières à bûches

Foyer à combustion inversée ou post combustion
Combustible sec
Poêles à bûches à post-combustion

Foyer à vraie post combustion
Combustible sec
Filtres à poussières éventuels
Poêles à granulés

Combustible exempt de fines
→ moins de 1 %
Chaudières industrielles

Foyer moderne régulé avec sonde O2
Combustible exempt de fines (< 5 %)
Filtres à poussières
Chaudières à plaquettes

Foyer moderne régulé avec sonde O2
Combustible exempt de fines (< 5 %)
Filtres à poussières
Chaudières à granulés

Combustible exempt de fines
Maximum 2 % en domestique (sans filtre)
et 3 % en collectif (avec filtre)

Éligibles au crédit d’impôt, aides régionales et TVA réduite,voir « LES AIDES »:

Découvrez nos partenaires énergétiques :

 logo_aldes logo_alliantz logo_alma logo_atacama logo_DixNeuf logo_baleo
 logo_daikin logo_enphase logo_faber logo_giordano logo_gseintegration logo_guntamatic
 logo_imeon-energy logo_invicta logo_irfts logo_tolerie-nantaise logo_mitsubishi-electric logo_nextherm
 logo_poujoulat logo_renusol logo_syrius logo_thermowin logo_unelvent logo_victron
logo_best-fires logo_igloo logo_phoenixsolarlogo_bellfires logo_panasonic logo_viessmann
 logo_hs-france
Recherches populaires : Poele a bois Perpignan
Remonter