L’isolation du toit ou comble

Le dérèglement climatique est aujourd’hui un fait établi. La prise de conscience de la nécessité de créer un équilibre entre l’homme et son environnement et la contradiction entre croissance mondiale et ressources naturelles non épuisables, ont conduit à une politique de développement durable.

Une toiture non isolée représente de 30% à 50% des déperditions thermiques d’un habitat (Source Ademe). L’isolation thermique des combles doit donc être l’une de vos priorités tant pour le confort que pour les économies d’énergie. Découvrez ici les conseils pour mettre en place une bonne isolation des combles et vivre votre habitat avec tout le confort nécessaire, tant en confort d’hiver qu’en confort d’été , en alliant isolation thermique et isolation phonique.

Les isolants thermiques ont leurs propres caractéristiques et leur aptitude à l’emploi dépend également de leur conditionnement (panneau, rouleau, vrac). Vous ne choisirez pas le même produit si vous souhaitez isoler des murs , isoler des combles ou encore des sols. Pour votre projet d’isolation, vérifiez d’abord l’aptitude à l’emploi de votre isolant et ses correspondances avec vos critères de choix : voulez-vous un isolant qui soit simplement performant ou plutôt un isolant thermique performant et écologique ?

La résistance thermique d’un isolant est le résultat de deux variables : la conductivité thermique de l’isolant conjuguée à son épaisseur.

  • Plus la conductivité thermique (ou lambda) de l’isolant est faible, plus l’isolant (à épaisseur égale) est performant.
  • Plus la résistance thermique (R) mise en œuvre est élevée, plus vous pouvez compter sur les performances d’isolation thermique de l’isolation choisie.

Pour être sûr de ne pas vous tromper, demandez à votre artisan ou vendeur la résistance thermique de l’isolant qui vous intéresse selon l’épaisseur que vous souhaitez poser ou faire poser.

A elle seule, la résistance thermique déclarée ne prouve rien. Il faut vous assurer de la performance de votre isolant grâce à d’autres critères qui gageront de la qualité du produit. Il s’agit ici de vérifier que l’isolant est marqué CE (marquage obligatoire) et qu’il bénéficie d’une certification Acermi garantissant ses performances et caractéristiques techniques.
La démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) s’applique à un bâtiment ou à une habitation de manière globale. Par conséquent, il n’existe pas de produits isolants certifiés HQE. Afin d’être sûr d’acheter l’isolant que vous souhaitez selon les critères écologiques que vous visez, l’idéal serait que cet isolant dispose d’une analyse de cycle de vie pour avoir une information complète sur ce matériau. A ce jour, peu de fabricants ont fait la démarche. Découvrez-en plus sur les cycles de vie mais également sur les Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires (FDES) qui vous informent sur les performances écologiques des isolants et l’impact de l’isolation sur l’environnement .

Éligibles au crédit d’impôt, aides régionales et TVA réduite,voir « LES AIDES »

Découvrez nos partenaires énergétiques :

 logo_aldes logo_alliantz logo_alma logo_atacama logo_DixNeuf logo_baleo
 logo_daikin logo_enphase logo_faber logo_giordano logo_gseintegration logo_guntamatic
 logo_imeon-energy logo_invicta logo_irfts logo_tolerie-nantaise logo_mitsubishi-electric logo_nextherm
 logo_poujoulat logo_renusol logo_syrius logo_thermowin logo_unelvent logo_victron
logo_best-fires logo_igloo logo_phoenixsolarlogo_bellfires logo_panasonic logo_viessmann
 logo_hs-france
Recherches populaires : Poele a bois Perpignan
Remonter